Imprimer Envoyer á un ami

Chaleur précoce : des records de températures battus

16/04/2015

Mercredi 15 avril, il a encore fait chaud sur l'Hexagone. Dans un flux de sud-est anticyclonique, la chaleur remarquable s'est déplacée sur les deux tiers nord du pays avec des maximales de 8 à 15 degrés au-dessus des normales*. En revanche, sous l'influence du vent marin, du vent d'autan et d'un voile nuageux remontant d'Espagne, l'extrême Sud-Ouest et le pourtour méditerranéen ont eu moins chaud que la veille.

Avec 28,2°C au meilleur de la journée, Brest a connu un 15 avril exceptionnel. En moyenne, à cette période, il fait 13°C à Brest*. Il s'agit d'un record de chaleur pour un mois d'avril détrônant ainsi les 26,7°C enregistrés le 22 avril 1984. Depuis le début des mesures en 1945, il n'avait jamais fait aussi chaud en avril et même avant une mi-mai.

D'autres records de température maximale pour un mois d'avril ont été égalés ou battus le 15 avril après-midi. Météo-France a ainsi relevé :

* 30.6°C à Nuaillé-sur-Boutonne (est de la Charente Maritime), ville la plus chaude de France le 15 avril, record mensuel devant les 29,8°C du 24 avril 2007
* 29,2°C à Pleyber-Christ, ville la plus chaude du Finistère le 15 avril  
* 27,8°C à Pontivy (Morbihan), record mensuel, devant les 27°C du 22 avril 1984
* 27,2°C à Rostrenen (Côtes d'Armor), record mensuel, devant les 25,9°C du 17 avril  2003
* 29,3°C à Romorantin (Loir-et-Cher), record mensuel, devant les 29,2°C du 30 avril 2005
* 27,1°C à Toussus-le-Noble (Yvelines), record mensuel du 25 avril 2007 égalé
* 26.4°C à Rouen (Seine-Maritime), record mensuel du 29 avril 2010 égalé

 

   Température maximale le mercredi 15 avril 2015
Température maximale le mercredi 15 avril 2015 (avec les données disponibles le 16 avril 2015 à 6h37 UTC) © Météo-France (cliquez sur la carte pour l'agrandir)

Douceur nocturne

La nuit de mercredi à jeudi a également été particulièrement douce dans l'Ouest en raison de passages nuageux qui ont limité la baisse des températures. Il n'avait jamais fait aussi doux pendant la nuit à cette période (11 au 20 avril), depuis l'ouverture des stations suivantes (précédent record et année d'ouverture des stations indiqués entre parenthèse) :
* 15,3°C à Bordeaux (15,2°C, 1920)
* 13°C à St Brieuc, station ouverte en 1985, qui a même battu son record mensuel de température minimale de 12,7°C relevés le 29 avril 1987.

Dégradation orageuse par le Sud-Ouest

Ce jeudi 16 avril, les pressions sont devenues légèrement dépressionnaires et de l'instabilité se développe au passage d'une goutte froide d'altitude sur le sud du pays. Après la chaleur des derniers jours, il faut s'attendre à la première véritable dégradation orageuse de type estival.  Les températures, bien qu'en baisse, resteront souvent douces pour la saison.
Vendredi, le temps restera souvent nuageux, instable avec encore des orages l'après-midi. La baisse des températures sera très nette sur les régions du nord. Dès samedi, un anticyclone gonfle sur les îles britanniques et devrait permettre au nord du pays de retrouver des conditions plus ensoleillées pour le week-end. Ailleurs éclaircies et averses localement orageuses devraient se succéder.

* : Normales 1981-2010

 Image satellite du jeudi 16 avril 2015 à 8h UTC
Image satellite du jeudi 16 avril 2015 à 8h UTC. Une perturbation gagne le pays par le sud. © Météo-France

 

 

Actualité par Météo-France