Imprimer Envoyer á un ami

Megapoli, une campagne de mesure en Ile-de-France pour mieux comprendre la pollution de l'air en milieu urbain

16/07/2009

Copyright Météo-FrancePour évaluer l'impact de la pollution générée par les grandes agglomérations urbaines, une vaste campagne de mesures a lieu en Ile de France au mois de juillet. Coordonnée par deux laboratoires de l'INSU-CNRS et menée dans le cadre du projet européen MEGAPOLI, cette étude de la pollution particulaire en milieu urbain mobilise une vingtaine d'équipes françaises et européennes. Elle décrira l'impact des mégacités sur la qualité de l'air, la composition chimique de la troposphère et le changement climatique à l'échelle régionale.


Mieux connaître les sources de particules polluantes est indispensable pour réduire les effets néfastes sur la qualité de l'air, sur la santé et sur le climat. La campagne de mesures menée en région parisienne vise à quantifier et qualifier ces sources primaires (processus de combustion…) ou secondaires (formation au cours de l'oxydation et de la condensation de composés organiques initialement volatiles).

L'Ile-de-France avec la densité élevée de sa population, la charge importante en polluants et sa situation géographique représentative aux latitudes tempérées a été choisie comme terrain d'étude.


Des instruments innovants mesureront les caractères physiques et chimiques de la pollution particulaire (concentration, distribution en taille des aérosols, composition chimique, propriétés optiques, propriétés physiques comme la volatilité…) et de ses précurseurs gazeux : observations au sol sur sites fixes ou plates-formes mobiles, observations en altitude par télédétection et à l'aide d'un ballon captif.



Copyright Météo-FranceDes observations aéroportées seront réalisées avec l'avion français ATR-42 de l'unité SAFIRE (CNRS/Météo-France/CNES), pour évaluer la dynamique de la formation des aérosols organiques dans le panache de l'agglomération.

L'ATR-42 est un avion de recherche de l'unité SAFIRE. Créée en 2005, ce laboratoire regroupe les moyens aéroportés de l'INSU-CNRS, du CNES et de Météo-France. Parmi les trois aéronefs de cette unité, l'ATR-42, biturbopropulseur, propriété de Météo-France, peut emporter une importante charge utile jusqu'à 7000 mètres d'altitude sur une distance de 1600 km.

 

Vers de meilleures prévisions de la qualité de l'air ?
Toutes ces données serviront à évaluer et améliorer les modèles utilisés pour la prévision et la simulation de la pollution atmosphérique à court terme (le système PREV'AIR au niveau national ou les systèmes des réseaux de surveillance de la qualité de l'air comme AIRPARIF en Ile-de-France…). A long terme, des scénarii du développement démographique et urbanistique pour une dizaine de grandes agglomérations seront élaborés dans le cadre du projet MEGAPOLI.

Une seconde campagne de terrain est prévue au cours de l'hiver 2009-2010.

Actualité par Météo-France