Imprimer Envoyer á un ami

Lancement du satellite MSG 3 réussi !

06/07/2012


© CNES/D.Ducros
Satellite MSG
(Crédits CNES/D. Ducros)

 

Le satellite météorologique MSG-3 a été lancé avec succès le 5 juillet à 23h36 (heure de Paris) par la fusée Ariane 5 depuis le port spatial guyanais de Kourou. Il s'agit du 3ème satellite de la seconde génération Meteosat (Meteosat second generation) lancé depuis 2002. MSG-3 assurera la continuité des observations météorologiques en temps réel depuis l'orbite géostationnaire, à 36 000 km de la Terre. Actuellement assuré par Meteosat-9 (lancé en décembre 2005) et son aîné Meteosat-8 (lancé en août 2002), ce service est essentiel pour surveiller et prévoir les phénomènes météorologiques dangereux et préserver la sécurité des personnes et des biens. Le lancement de MSG-3 a été programmé de manière à assurer la relève de Meteosat-8 dans les meilleures conditions. Après l'allumage et les essais de ses systèmes et instruments, MSG-3 sera renommé Meteosat-10. Avec Meteosat-9, il formera le système bisatellite de la deuxième génération de Meteosat (MSG) exploité par EUMETSAT.

MSG-3 est équipé de deux instruments conçus pour affiner les prévisions météorologiques en Europe et dans les régions avoisinantes. Le radiomètre imageur SERIVI observera la Terre dans 12 canaux du spectre visible, proche infrarouge et infrarouge thermique. L'instrument GERB mesurera le rayonnement solaire réfléchi et le rayonnement thermique émis par la Terre. MSG-3 (Meteosat-10) fournira des images du disque complet des continents européen et africain, ainsi que de certaines parties des océans Atlantique et Indien toutes les 15 minutes, tandis que Meteosat-9 fournira des images plus fréquentes au-dessus de l'Europe, toutes les cinq minutes.

MSG-3 interviendra également dans les domaines de la climatologie : il complétera les relevés climatiques accumulés en 35 ans par la série de satellites Meteosat (depuis 1977) et fournira de précieux renseignements sur les vents en altitude, tirés de l'observation du déplacement du sommet des nuages et des configurations de vapeur d'eau.

La famille de satellites MSG est le fruit de la coopération exemplaire entre EUMETSAT et l'Agence spatiale européenne (ESA). Les satellites MSG sont construits par un consortium européen dirigé par Thales Alenia Space.

A propos d'EUMETSAT

EUMETSAT, l'Organisation européenne pour l'exploitation des satellites météorologiques, est une organisation intergouvernementale fédérant à ce jour 27 États membres (Allemagne, Autriche, Belgique, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie (en attente de ratification), Finlande, France, Grèce, Hongrie, Lettonie, Luxembourg, Irlande, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse et Turquie) et 4 États coopérants (Bulgarie, Islande, Lituanie et Serbie).

EUMETSAT exploite actuellement les satellites géostationnaires Meteosat-8 et 9 sur l'Europe et l'Afrique et Meteosat-7 sur l'Océan Indien.
Metop-A, lancé en octobre 2006, est le premier satellite du système en orbite polaire d'EUMETSAT. Il fournit des données opérationnelles depuis le 15 mai 2007.
Grâce au satellite d'altimétrie Jason-2 lancé le 20 juin 2008, EUMETSAT contribue à la surveillance des vagues, des courants marins et du niveau de la mer.
EUMETSAT apporte également une contribution essentielle au suivi opérationnel de l'environnement et des changements climatiques à l'échelle de la planète.

Actualité par Météo-France