Imprimer Envoyer á un ami

Bilan météorologique du cyclone OLI

09/02/2010

OLI, cyclone de taille et d'intensité moyennes, a parcouru 5.000 kilomètres dans le Sud-ouest de l'océan Pacifique et à travers la Polynésie française entre le 1er et le 6 février. OLI s'est manifesté par une très forte houle et a surtout touché l'île de Tubuai. Il se situe dans le peloton de tête des cyclones les plus intenses sur la Polynésie française de ces 30 dernières années, avec ORAMA (en 1982), VEENA (en 1983), OSEA (en 1997) et KIM (en 2000).

Dès le dimanche 29 janvier 2010, des amas convectifs s'organisent en dépression à 3000 kilomètres de Tahiti, au Nord des Iles Fidji, dans la Zone de Convergence Inter Tropicale (1).

 

Copyright Météo-France
Image satellite du 01/02/2010 à 21.00 UTC
OLI est né dans la Zone de Convergence du Pacifique Sud

Le 1er février au Nord des îles Cook, à 1500 kilomètres de Tahiti, la dépression s'intensifie en Dépression Tropicale Modérée et est baptisée OLI. Le niveau d'alerte cyclonique orange est activé le 2 février à 8h, puis l'alerte rouge le 3 février pour les Iles Sous Le Vent et les Iles Du Vent. Le centre de OLI passe aux alentours de Mopelia le mercredi 3 février à 14h,  puis au Sud-Ouest des Iles Sous Le Vent (à 160 km de Maupiti) dans l'après-midi de mercredi et à 300 km au large de Tahiti dans la nuit du 3 au 4 février.

Des rafales de plus 100 km/h se sont produites localement sur toutes les îles de la Société et une mer très grosse a été constatée avec des vagues de 6 à 7 mètres.

Situé entre le centre actif d'OLI et une bande périphérique active plus à l'Est, Tahiti a été relativement épargné. En revanche, l'ouest des Tuamotu, d'abord siège d'une dépression en formation puis situé sur la trajectoire de cette bande périphérique active, a subi des conditions météorologiques exécrables durant plus d'une semaine.

Passé au large de Tahiti, OLI s'intensifie alors nettement. L'alerte rouge est déclenchée sur les Australes jeudi 4 février à 00h30. OLI, précédé d'une forte houle, est associé à des vagues atteignant 8 mètres et à une surcôte cyclonique (élévation du niveau de la mer) d'environ 1.50 mètres, principalement sur la façade est de l'île. L'œil du cyclone passe sur Tubuai dans la nuit du 4 au 5 février, entre 4 et 5h. Le vent d'est fort se calme alors pour reprendre de plus belle en direction opposée vers 5h. La station météorologique de Tubuai a enregistré des rafales jusqu'à 170 km/h. On peut estimer qu'une pression de 950 hPa a été atteinte avec des vents maximum moyens de 120 km/h et des rafales supérieures à 180 km/h.

Les îles de Rurutu et de Raivavae, situées à  plus d'une centaine de kilomètres du centre du cyclone, ont connu des conditions moins extrêmes.

Copyright Météo-France
Image satellite du 04/02/2010 à 18.50 UTC
Le cyclone OLI se situe à environ 200 km des iles Australes.

Cette trajectoire, de Mopelia vers Tubai en passant au sud-ouest des îles de le Société,  a déjà été suivie dans le passé par les cyclones MARTIN (novembre 1997) et WASA (décembre 1991). Pour ce dernier, l'œil du cyclone était aussi passé sur Tubuai et les rafales mesurées avaient atteint 148 km/h.

Copyright Météo-France (1) Appelée également « équateur météorologique ou « pot au noir », la Zone de Convergence Inter Tropicale (ZCIT) est une ceinture de basse pression où siègent de nombreux cumulonimbus.  En savoir plus

A consulter

Le site de Météo-France Polynésie Française

Notre site Outre-Mer

Notre dossier sur les cyclones

Actualité par Météo-France