Imprimer Envoyer á un ami

ICARE 2010, le rendez-vous de la mesure aéroportée

26/10/2010

Copyright Météo-France

Météo-France organise du 25 au 29 octobre à Toulouse une Conférence Internationale sur la Recherche Aéroportée pour l'Environnement, baptisée ICARE*. Cette manifestation réunira des experts du monde entier à l'occasion du 10ème anniversaire du réseau européen des avions pour la recherche sur l'environnement et les sciences de la Terre. Techniques émergentes pour la mesure aéroportée, enjeux en termes de recherches et d'infrastructures seront au coeur de leurs discussions.

 

 

Conférence scientifique ICARE

du 25 au 29 octobre 2010

Météo-France / Centre international de conférences

42 av Gustave Coriolis

Toulouse

Une exposition sur la recherche aéroportée se tiendra également à Toulouse Blagnac, dans l'aérogare d'aviation d'affaires (Terminal B1). Le public pourra y découvrir des avions de recherche (depuis les terrasses), les opérateurs d'avions instrumentés, les laboratoires experts, les institutions de la recherche en environnement et les industriels qui contribuent à l'instrumentation pour la recherche.

Exposition ICARE

29 octobre (14h-18h) : accès réservé aux professionnels de l'environnement et de l'aéronautique

30 et 31 octobre (9h-18h) : accès au public

Programme et plan d'accès

Le nombre de visiteurs étant limité, l'inscription est obligatoire pour accéder à l'exposition.

S'inscrire en ligne

Vous recevrez par courrier électronique une confirmation d'inscription.

Ce document vous sera demandé à l'entrée de l'exposition.

Copyright Météo-FranceDes avions au service de la recherche

Pour prévoir le temps, la qualité de l'air, étudier le changement climatique, les scientifiques s'appuient sur une panoplie de systèmes d'observations : les satellites, les stations au sol ... Parmi ces moyens d'observation, l'avion instrumenté est celui qui permet d'échantillonner de l'intérieur les processus atmosphériques et de les suivre. En Europe, les scientifiques spécialistes de la mesure aéroportée collaborent au travers du programme EUFAR, coordonné par Météo-France.

Spectromètres de l'avion de recherche instrumenté Falcon 20 (SAFIRE) Le programme EUFAR

Constitué en 2000 sous l'égide de la Commission européenne au titre du 7ème Programme Cadre Recherche et Développement, le programme

EUFAR

s'inscrit dans le cadre de la mutualisation des infrastructures de recherche à l'échelle européenne. Il vise à coordonner les activités des opérateurs européens d'avions instrumentés et des laboratoires de recherche qui conçoivent l'instrumentation aéroportée, conduisent des expériences et en analysent les données. Au travers d'EUFAR, la Commission Européenne permet à des scientifiques d'accéder à tous les avions européens. Elle soutient l'organisation d'ateliers d'experts sur la mesure aéroportée et de sessions de formation pour les jeunes chercheurs, finance des développements de systèmes de mesure innovants et encourage la mise en place de standards et de protocoles communs pour améliorer le service rendu aux utilisateurs scientifiques. Suivant une initiative d'EUFAR et dans le cadre de la feuille de route des nouvelles infrastructures (ESFRI), la Commission européenne soutient également l'avant-projet COPAL, coordonné par Météo-France, qui concerne l'étude d'un avion européen à charge utile lourde et long rayon d'action (type C130 ou Airbus 400M), qui manque encore à la panoplie des avions de recherche européens.

Toulouse, capitale française de la mesure aéroportée

La flotte européenne d'avions de recherche est constituée d'une trentaine d'avions moyens et petits. La flotte française est basée à Toulouse et gérée par

SAFIRE

(Service des avions français instrumentés pour la recherche en environnement), une infrastructure commune au CNRS/Insu, à Météo-France et au CNES. Elle a pour mission d'exploiter les avions de recherche ATR 42, Piper Aztec et Falcon 20.

ICARE

(International Conference on Airborne Research for the Environment)

EUFAR

(Réseau européen des avions pour la recherche sur l'environnement et les sciences de la Terre)

Actualité par Météo-France