Imprimer Envoyer á un ami

Un mois d’octobre chaud aussi à la Réunion

03/11/2014

Les températures enregistrées en octobre 2014 à la Réunion ont été exceptionnelles, aussi bien de jour que de nuit. Par rapport aux normales*, elles affichent des anomalies positives de  1,7 degrés pour les minimales et 1,6 degrés  pour les maximales, des valeurs largement supérieures à celles relevées en octobre 2010, qui était jusqu'ici le mois d'octobre le plus chaud jamais observé sur l'île. La température moyenne d'octobre 2014 dépasse de 0,8 degrés la valeur établie en 2010.

Les températures de ce mois d'octobre ont été dignes d'un mois de novembre, voire de décembre pour les maximales de certains postes (comme Cilaos). Elles ont juste connu un fléchissement lors des derniers jours du mois (journée pluvieuse du 27, puis passage d'un front froid le 28 et établissement temporairement d'un flux de sud puis sud-est, plus frais, à l'arrière de celui-ci).

 

Anomalies de températures à La Réunion depuis 1969
(établies à partir de 6 postes réparties de manière homogène sur le territoire)

Cette chaleur exceptionnelle pour un mois d'octobre est due à la conjugaison de plusieurs facteurs. Tout d'abord la persistance de pressions plus basses que d'habitude sur le sud du Canal du Mozambique et de Madagascar, ce qui a eu pour conséquence une prédominance des régimes de nord-est à est-nord-est sur l'île presque tout au long du mois alors qu'habituellement octobre est un mois au cours duquel l'alizé de sud-est ou d'est-sud-est domine largement. Ce régime de nord-est a dirigé vers la Réunion des masses d'air, nettement plus chaudes, en provenance de la ceinture équatoriale. Deux autres facteurs sont également en cause : côté terre, les sols relativement secs (depuis février 2014), ont restitué davantage la chaleur emmagasinée, et, côté mer, des eaux de surface autour de l'île largement plus chaudes que la normale en octobre.

Ainsi presque tout au long du mois, le mercure est resté largement au-dessus des normales* et quasiment tous les postes sur l'île (soit 45 postes opérationnels) ont enregistré des valeurs record pour la température mensuelle moyenne.

 

Anomalies des températures minimales et maximales à la pseudo-normale quotidienne
lors du mois d'octobre 2014 à Gillot-Aéroport (8m) 

 

*   normale : moyenne sur la période trentenaire 1981-2010

 

 

 

Actualité par Météo-France