Imprimer Envoyer á un ami

14-18 : la prévision météorologique à l’époque de la Grande Guerre

24/10/2014

Pendant le conflit, la météorologie est un sujet de préoccupation majeur pour l'ensemble des troupes et du commandement, compte tenu de la position du front et des conditions climatiques des quatre années de guerre. Dès 1915, plusieurs services météorologiques pour les armées sont mis en place.  Les stations météorologiques sont mieux équipées et des météorologistes militaires formés pour répondre aux besoins des différentes armes, notamment en matière de prévision météorologique. Le réseau d'observation se densifie. Ce nouveau flux d'observations régulières et pour certaines très nouvelles va alimenter la réflexion sur la prévision du temps et permettre de tester sur des cas concrets de nouvelles théories, avec à la clef des progrès notables.


Alfred Angot (3e à gauche), chef du BCM, à Londres en 1912

Alfred Angot (3e à gauche), chef du BCM, à Londres en 1912.
(Cliquer sur l'image pour l'agrandir
)


Découvrez l'évolution de la météorologie au cours du conflit dans notre rubrique La science météo au temps de la Grande Guerre.

 

Actualité par Météo-France