Imprimer Envoyer á un ami

Retour de la fraîcheur sur l’hexagone

22/10/2014

Dans la journée du mardi 21 octobre et la nuit qui a suivi, la perturbation liée à l'ancien ouragan Gonzalo a parcouru le pays, apportant de fortes averses, de fortes rafales de vent, et une masse d'air beaucoup plus fraîche dans son sillage. Cette dernière a gagné le pays mercredi 22, mettant fin à la douceur qui régnait généralement jusqu' ici sur la France.

Pression au niveau de la mer et température à 850 h Pa du 21 octobre à 00 UTC au 22 octobre 2014 à 12 UTC - Modèle Arpège du 21 octobre 2014 à 00 UTC

Pression au niveau de la mer et température à 850 h Pa (en bleu et vert les masses d'air froid, en jaune les masses d'air chaud) du 21 octobre à 00 UTC au 22 octobre 2014 à 12 UTC - Modèle Arpège du 21 octobre 2014 à 00 UTC
(Cliquer sur l'animation pour l'agrandir)


En circulant sur l'Atlantique Nord, la dépression issue de l'ancien ouragan Gonzalo a perdu ses caractéristiques tropicales pour devenir une dépression plus classique des moyennes latitudes. Elle a toutefois conservé une certaine vigueur et provoqué un changement de temps marqué sur la plupart des régions.

Le front a circulé principalement sur les régions du nord, en se renforçant sur le quart nord-est, donnant à son passage de fortes bourrasques, tandis qu'un ciel de traîne, porteur d'averses parfois orageuses, lui a succédé sur le nord du pays mardi 21, dans l'après-midi et la soirée. Sur le sud du pays, des vents forts ont balayé les régions méditerranéennes.


Les valeurs maximales des rafales de vent relevées entre mardi et mercredi matin sont les suivantes :
169 km/h à Bastia-ville  (Haute-Corse)
149 km/h au Cap Béar (Pyrénées-Orientales)
148 km/h au Cap Sagro (Haute-Corse)
140 km/h aux îles du Levant (Var)
117 km/h à Strasbourg
116 km/h à Melun (Seine-et-Marne) et  Toulon (Var)
113 km/h à Cassis (Bouches-du-Rhône)
107 km/h à Rocroi (Ardennes)
106 km/h à Calais (Pas de Calais) et l'aéroport Metz-Nancy Lorraine

Les températures ont par ailleurs fortement chuté et la neige a fait son retour sur les hauteurs des différents massifs (Vosges, Jura, Alpes du Nord, et localement Massif Central) à partir de 1000 m d'altitude.
Alors que les températures étaient encore très douces mardi 21 au matin, les valeurs relevées le 22 au matin sont beaucoup plus basses, avec souvent de 5 à 10 degrés perdus en 24 h. On a ainsi enregistré mercredi matin à 8 h :
13,8°C à Perpignan (contre 22,4°C à la même heure mardi 21)
13,3°C à Toulon (contre 18,7°C)
9,9°C à Lyon (contre 16,2°C)
9,4°C à Toulouse (contre 17,3°C)
7,7°C à Clermont-Ferrand (contre 16,4°C)
6,7°C à Bordeaux (contre 17,3°C)
6,2°C à Mulhouse (contre 14,8°C)
6,2°C à Limoges (contre 13,6°C)

Ces valeurs sont souvent proches des normales d'une fin octobre.

 

Actualité par Météo-France