Imprimer Envoyer á un ami

14-18 : l'observation météo au temps de la Grande Guerre

05/08/2014

Lors de l'entrée en guerre de la France en août 1914, le Bureau central météorologique compte au total trente-cinq fonctionnaires. À la veille de l'armistice, le service météorologique militaire compte plus de 2000 météorologistes. Les quatre années de conflit mettront en évidence l'importance vitale de l'information météorologique, en particulier pour certains secteurs de l'armée (artillerie, aviation, compagnies Z…). Durant cette période, la science météorologique connaîtra des avancées spectaculaires et des instruments d'observation seront mis au point ou développés pour répondre à ces nouveaux besoins.   
Découvrez en image les instruments d'observation météorologique utilisés à l'époque dans notre rubrique La science météo au temps de la Grande Guerre.

 

 

À Saint-Mihiel (Meuse), 1916 ©ECPAD/France/Agié, Jacques

À Saint-Mihiel (Meuse) en 1916 © ECPAD/France/Agié Jacques

 

 

Actualité par Météo-France