Améliorer les prévisions météorologiques

Une puissance de calcul sans cesse accrue

Depuis 2014, Météo-France dispose de deux nouveaux supercalculateurs. Au départ la puissance crête totale était de 1 Pétaflops*, contre 41,8 Téraflops* pour le précédent système.  La puissance de calcul réelle a ainsi été multipliée par 12. Depuis 2016, de nouvelles évolutions ont permis de porter cette puissance de calcul crête à plus de 5 Pétaflops. Cet accroissement de la puissance de calcul est  indispensable à l'innovation scientifique et technique.

L'augmentation des moyens de calcul s'est également traduite par une évolution technologique importante : le passage d'une architecture vectorielle à une architecture scalaire, massivement parallèle. Ce changement d'architecture a nécessité une adaptation des codes d'assimilation et de modélisation (plusieurs millions de lignes de codes), un challenge scientifique considérable.

 

* L'acronyme flops signifie « opérations à virgule flottante (i.e. sur des nombres réels) par seconde. Il s'agit d'une mesure commune de la puissance d'un système informatique. Le Téraflops représente une puissance de mille milliards d'opérations par seconde, et le Pétaflops, un million de milliards.